françois gremaud

Après avoir entamé des études à l’Ecole cantonale d’Arts de Lausanne (ECAL), François Gremaud suit à Bruxelles une formation de metteur en scène à l’Institut National Supérieur des Arts du Spectacle (INSAS).

 

2b company

 

Il fonde en 2005 l’association 2b company, structure avec laquelle il présente deux créations originales qui rencontrent un joli succès public et critique (My Way, Simone, two, three, four).

En 2009, à partir d'un concept spatio-temporel unique qu'il a imaginé, il présente KKQQ dans le cadre du Festival des Urbaines à Lausanne, qui marque le début de sa collaboration avec Tiphanie Bovay-Klameth et Michèle Gurtner.

Produits par la 2b company, ils fondent le collectif GREMAUD/GURTNER/BOVAY et sous ce nom co-signent entre 2009 et 2015 Récital, Présentation, Western dramedies, Ateliers et - en collaboration avec Laetitia Dosch - Chorale.

Dans le même temps, toujours au sein de la 2b company, François Gremaud poursuit ses activités de metteur en scène et présente Re en 2011 et Conférence de Choses en 2013, spectacle interprété par Pierre Mifsud qui sera présenté dans une version intégrale de huit heures en automne 2015 à Lausanne et Paris.

En 10 ans, la 2b company a construit un répertoire de créations originales constitué de spectacles et de petites formes, théâtrales ou autres (films, publications, chansons…). Considérée par la critique comme l’une des compagnies théâtrales les plus innovantes de Suisse romande, titulaire d’un Contrat de confiance avec la Ville de Lausanne, elle tourne avec succès en Suisse et à l’étranger.

 

Hors 2b company

 

Parallèlement à ses activités au sein de la 2b company, François Gremaud se met au service de divers projets.

En 2009, il met en scène Ma Solange, comment t’écrire mon désastre, Alex Roux de Noëlle Renaude pour la Cie La Mezza Luna, plus de 18 heures de spectacle présentées en 18 épisodes.

En 2011, il met en scène Yvette Théraulaz dans son spectacle chanté Comme un vertige.

En 2014, au Festival d’Automne de Paris, il joue sous la direction de la compagnie française GRAND MAGASIN dans Inventer de nouvelles erreurs.

En 2014 et 2015, avec le collectif SCHICK/GREMAUD/PAVILLON, il présente X MINUTES, un projet évolutif inédit : le spectacle, d’une durée initiale de 0 minute, s’augmente de 5 nouvelles minutes - jouées dans la langue du pays d’accueil - à chaque fois qu’il est présenté dans un nouveau lieu. Le projet a déjà été présenté à Bruxelles, Rovinj (Croatie), Bordeaux, Lausanne et Helsinki. Il sera prochainement joué à Berne, avant Bordeaux (une seconde fois) et Paris.

Entre deux projets théâtraux, François Gremaud compose des chansons minimalistes (Un dimanche de novembre, album écrit, enregistré et diffusé en un jour) ou festives (Gremo & Mirou, une chanson de Noël chaque année depuis 2008), publie des livres (This Book Is Great livre anniversaire des 30 ans du Belluard Bollwerk International en collaboration avec Martin Schick, Christophe publié par le FAR° FESTIVAL DES ARTS VIVANTS/NYON) et intervient régulièrement à la Haute École de Théâtre de Suisse Romande La Manufacture, dans les filières Bachelor (comédiens), Master (metteurs en scène) et Recherche & Développement.

michèle gurtner

Elle naît à Berne, grandit à Lausanne, se forme au Tessin à l’école Dimitri.

Elle crée la compagnie Gloriarigole, sept années de travail collectif avec des spectacles qui voyagent en Suisse et en France.

Elle rencontre la Compagnie «Demain on change de nom» et collabore à deux créations.

Sous la direction de Christian Geffroy  elle aborde Molière et Tchekhov.

Elle s’immerge dans «L'Enfer» de Dante, pendant toute une saison au Grütli.

Elle rencontre Oskar Gomez Mata et joue pour l'Alakran d’abord dans «Construis ta jeep», puis dans «Epiphania» au Grütli, dans «Kaïros» à la Comédie de Genève - spectacle joué, entre autres, au Festival d’Avignon - et dans «Suis à la messe, reviens de suite» au Grü et en tournée.

Elle joue notamment avec Foofwa D’Immobilité, Vincent Thomasset et Marco Berrettini.

 

tiphanie bovay-klameth

Née en 1984 à Lausanne, Thiphanie Bovay est issue de la Manufacture – Haute école de théâtre de Suisse romande, après avoir suivi pendant un an les cours de théâtre du Conservatoire de Genève.

Dans le cadre de sa formation à la HETSR, elle a joué dans trois spectacles en tournée en Suisse et en France : «La mère», de Brecht, mis en scène par Jean-Louis Benoît, «La mouette», de Tchékov, mise en scène par Claire Lasne, et «Débrayage», de Rémi de Vos, mis en scène par Eric Vigner.

En 2008 et 2010 elle joue dans «Les pauvres sont tous les mêmes» de Marielle Pinsard.

Elle rencontre l’univers des Deschiens en jouant dans «Salle des Fêtes» de Macha Makeïeff et Jérôme Deschamps au Théâtre de Chaillot à Paris, puis en tournée dans toute la France.

Au Festival de la Cité à Lausanne, elle créée «Le cou de porc fumé sur lit de choucroute est-il égal à des affaires en bonne santé ?» de Marielle Pinsard.

Elle collabore notamment avec Anne-Lise Prudat et Oskar Gomez-Mata.

  • Presse

    • «Le théâtre, c'est une école de plein de choses.» Portrait, Jean-Blaise Besençon, L'Illustré, 8 octobre 2014

 

michaël monney

Licencié en Sociologie des médias et de la communication de l’Université de Fribourg (2005), il s’essaie d’abord à la politique en participant à la campagne «Oui au Partenariat enregistré» comme Attaché de presse Suisse Romand.

En 2007, il se forme à la gestion culturelle et sociale à la SAWI et prend en charge l’administration de la 2b company (François Gremaud) et devient Chargé de communication et Responsable du bureau de presse du Verbier Festival.

Outre la 2b company, il partage désormais son énergie entre plusieurs compagnies de spectacle vivant indépendantes : Cie Alexandre Doublet, Viande Hachée des Grisons (Laetitia Dosch), Skoln AThTr (Vincent Brayer), L’efrangeté (Sylviane Tille).

En parallèle, il s’occupe jusqu’en 2013 de production et de diffusion de créations scéniques contemporaines chez Tutu Productions à Genève ( Cindy Van Acker, Massimo Furlan, Marco Berrettini, Nicole Seiler, Cie de Genève, 2b company).

Il fonde en 2013 mm - administration culturelle.